AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'origine des druides

Aller en bas 
AuteurMessage
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: L'origine des druides   Ven 24 Nov - 22:24

L'origine des druides


C’était il y a bien longtemps lorsque le monde n’était constitué que d’une seule terre et d’un seul océan. Cette gigantesque terre était totalement recouverte de forêts. En ce temps la l’esprit de la forêt veillait sur notre monde sous la forme d’animaux gigantesques. Hommes et bêtes vivaient en harmonie mais les siècles passants, l’équilibre ce modifia.

Les hommes se mirent en quête de plus de terres saccageant les forets, battirent des cités, creusèrent dans les entrailles du monde en quête de richesse détruisant ce que le grand esprit avait conçu.

Cependant certains hommes refusèrent cela, s’opposant aux actes de leurs semblables, nombre d’entre eux moururent au coté des animaux de la forêt tentant de défendre leurs territoires. Pensant leur cause perdu ces quelques hommes s’éloignèrent du conflit emmenant avec eux les créatures voulant les suivre mettant en garde les hommes de la colère du grand esprit. Ces hommes furent appelés les « dru-wid-es » ce qui signifie « les sages ».

Les temps passant, ne voyant aucune limite à la quête des hommes, le grand esprit fit appel aux forces créatrices, aux éléments qu’il avait utilisé pour modeler ce monde. La terre trembla au point de fendre le continent, des montagnes virent alors le jour, les vents soufflèrent avec une force incommensurable balayant sur son passage les constructions des autres races, le niveau de l’océan se mit a monter brusquement divisant le continent en une multitude d’îles plus ou moins grandes. Le feu porté par le vent ravagea des terres entières ne laissant que cendre et terres vierges ainsi naquirent les déserts. Le monde fut alors créé comme nous le connaissons avec ses plaines ses forêts ses montagnes et ses terres arides.

Après avoir remodelé le monde, l’esprit de la forêt pensait qu’il était à présent viable pour toute forme de vie. Il donna alors naissance à cinq esprits gardiens chacun protecteurs d’un milieu de vie. Ces esprits prirent l’apparence d’animaux incommensurables, un sanglier d’un gris clair aux longues défenses argentées seigneur de la terre. Un ours possédant une force monumentale qui était d’un brun éclatant aux yeux d’un bleu azur seigneur des monts. Un tigre doré possédant la vitesse de la foudre seigneur des déserts. Une tortue maîtresse des océans à la sagesse infinie possédant le savoir du monde et une louve d’un blanc immaculé entourée d’un aura purificatrice, la mère, la passion, la donneuse de vie et source d’harmonie.

En ce temps la les « dru-wid-es » étaient disséminés sur les différents nouveaux continents ne voulant pas rejoindre les autres hommes, ils furent rapidement considéré comme une race a part et se mirent à voyager de terres en terres rencontrant parfois de leurs semblables et se réunissant non pas en villages ou cité mais en cercles lieu d’égalité où l’harmonie des temps anciens pouvait être ressentie. De nombreux cercles virent le jour dans les déserts, les forêts, les montagnes, sur les cotes… tous dans la même optique : conserver le lien avec le grand esprit.

A la vue de ces petites communautés et de leur volonté de vivre en harmonie avec la nature, le grand esprit de la forêt leur accorda un grand pouvoir et une grande responsabilité. Les « dru-wid-es » se virent confier le don d’empathie ainsi qu’une partie du pouvoir de la mère en échange desquels une rude tâche les attendait, ils devaient être les intermédiaires entre les gardiens représentant de la nature et les hommes. Le pouvoir que l’esprit leur avait confié rivalisait celui des plus grands mages. La volonté des « dru-wid-es », de ne faire qu’un avec la nature, était très forte aussi bien que leur don leur permis de changer de forme indéfiniment permettant aussi bien de prendre l’apparence du plus chétif animal que celle du plus terrible des dragons. Un signe apparu sur la main de ses hommes afin que tous puissent savoir leur lieu avec le grand esprit.

Cependant les hommes guidé par leur besoin de conquêtes et de pouvoir restaient sourds aux paroles des « dru-wid-es » continuant de s’étendre et de détruire. La nature s’affaiblissant, les gardiens perdirent de leur pouvoir tout comme les « dru-wid-es » jusqu’au jour ou le grand esprit décida de partir sur un des continents encore vierge couvert d’une forêt immense emmenant avec lui les gardiens laissant les hommes se détruire de par leur folie.

Les « dru-wid-es » quant à eux refusèrent de suivre le grand esprit pensant que tout n’était pas encore perdu. Ils décidèrent de rester parmis les hommes et de lutter afin de préserver ce qui pouvait encore l’être. Il y eu de rudes combats menés par les « dru-wid-es » au coté d’animaux ainsi que de nombreux sacrifices. Jusqu’au jour où les champs des peuples dit civilisés ne donnèrent plus assez de nourriture, où les animaux se firent si rare que la chasse ne nourrissait plus les hommes. Ils comprirent pourquoi les « dru-wid-es » disaient sans cesse que les pièces d’or ne nourriraient pas les leurs lorsque la vie cesserait d’être. C’est alors que le mot passa d’une contrée à l’autre, d’un continent à l’autre, les « dru-wid-es » avaient raison et leur aide fut demandé. Après tant de bataille et tant de sacrifices enfin les quelques « dru-wid-es » restant furent écoutés. Leur pouvoir permis de faire pousser à nouveau les récoltes et les quelques forêts restantes furent placées sous leur protection. La nature affaiblie allait survivre.

Au fil des temps, les « dru-wid-es » perdirent ce nom et son sens « les sages » fut oublié. On les nomma protecteur puis chêne mais à présent ils sont nommés druide ce qui se rapproche de leur nom d’origine mais dont nul ne connais le réel sens.

Une légende druide dit que lorsque la nature aura repris des forces et que les hommes voudront à nouveau vivre en harmonie avec les animaux, lorsque le rôle des druides sera accompli, le grand esprit de la foret reprendra sa forme primaire et reviendra sur nos terres avec ses gardiens à la rencontre des hommes et que ce jour le soleil et la lune s’uniront plongeant le monde dans l’obscurité avant de lui rendre une lueur plus vive encore symbole d’un nouveau départ, symbole de la source, la source de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'origine des druides
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques de Polaris :: Aide de jeu :: Vrac-
Sauter vers: