AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zhentarim : Chroniques du réseau noir

Aller en bas 
AuteurMessage
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:06

Les Pères Fondateurs



En 640 CV, Château-Zhentil fut la première ville humaine construite au nord de la Mer de Lune, comparable à Suzail (capitale du Cormyr) et aux autres cités de Sembie. A cette époque, ce n'était qu'un rassemblement de campements miniers et commerciaux.

En 747 CV, les premières pierres furent posées pour monter une structure fortifiée (Fort Flostren) qui repousserait les attaques des orcs et des ogres qui occupaient la région. Orlephar Flostren fut à l'origine de cette initiative. Il engagea des mercenaires pour protéger les murs et pour patrouiller dans les rues.

Le Fort résista à de nombreuses attaques, tout en maintenant un commerce florissant pendant la première saison. Une douzaine de marchands Sembiens offrirent à Flostren 240 000 pièces d'or pour acheter le site et les terrains voisins; ce dernier accepta, n'étant pas propriétaire de ces terrains, il mourut riche et heureux de cause naturelle quelque vingt-sept hivers plus tard. Dès lors, le consortium des marchands sembiens finança l'expansion et la construction d'annexes de Fort Flostren, proposant la location de bâtisses commerciales. De nombreux marchands de la région s'y installèrent moyennant un impôt qui finançait la défense de la place fortifiée.

Elephstron, un des douze marchands, se proclama de sa propre initiative Seigneur du Château, proposant à ses onze partenaires d'être les Seigneurs de la ville. Ils légiféreront les lois, établiront les taxes et dirigeront les forces armées sous son oeil bienveillant. De jour en jour, la cité s'agrandissait, les patrouilles interdisant (souvent par la force) les campements hors de l'enclos urbain.

Néanmoins, les attaques orques se multipliaient sur les routes commerciales,et Elephstron décida que l'intervention de puissantes forces magiques serait nécessaire pour défendre le Fort. En 750 CV, Il partit à la recherche d'un mage puissant et rencontra Zhentar, intéressé par son offre à une condition: qu'il devienne un Seigneur. Les Douze acceptèrent.

Après son arrivée à Fort Flostren, six des Seigneurs moururent mystérieusement, et furent remplacés par des mages et un prêtre-guerrier Brest, imposés par Zhentar. Au bout d'une année, Brest fit ériger un temple de Baine. Cette nouvelle choqua les marchands du Fort qui considéraient que Baine était mauvais pour les affaires commerciales. Elephstron, s'opposa à cette construction, mais rien n'y fit et Zhentar menaça les Seigneurs d'une mort certaine s'ils s'opposaient à ses projets.

Quelques temps après les deux hommes s'affrontèrent et périrent dans le combat.

La mort de ces derniers entraîna un vent de panique dans la ville, la rébellion des marchands était imminente. Pour les calmer, les Seigneurs-Mages leur racontèrent que Zhentar avait été attaqué par un assassin engagé par des marchands jaloux et qu'Elephstron, trop près du lieu de l'échauffourée, était une victime innocente. Brest et les mages de feu Zhentar lancèrent un sort qui arrêterait quiconque tenterait de découvrir la vérité.

Jhoaz, le fils aîné d'Elephstron fut nommé Seigneur du Château.

En échange de son aide au Conseil, l'Eglise de Baine reçu de larges donations qui lui permit de s'agrandir.

Fort Flostren fut rebaptisé Château-Zhentil pour honorer la mémoire de Zhentar, le mage qui périt pour défendre la communauté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:07

L'armée des Zhentilars


Une des premières entreprises de Château-Zhentil fut d'établir une route commerciale directe avec le Cormyr.

Un grand pont fut construit sur la rivière Tesh en 753 CV pour relier la ville aux routes qui desservent le sud. Il fut fortifié par des tours et une lourde porte afin de repousser de quelconques attaques. La ville se transforma en grand centre commercial rentranché derrière de nouvelles murailles, de nombreux temples s'implantèrent (Malar, Tempus, Tymora et Waukeen), même si l'Autel Noir de Baine a renforcé sa domination sur la cité.

Château-Zhentil commençait à développer son propre caractère, n'affichant pas seulement une apparence maléfique, mais le sentiment flagrant de compétition commerciale féroce.


"Château-Zhentil est une des villes les plus développées commercialement que j'ai visité. Pour chaque produit que je voulais acheter, j'avais différentes offres de prix qui variaient du simple au double."


Il ne fallut pas longtemps pour que circurlent des rumeurs selon lesquelles on pouvait trouver n'importe quel type de travail si on ne posait pas de question. De nombreuses compagnies d'aventuriers, des voleurs trop connus dans le Sud ou des prêtres aux dieux maléfiques ont élu résidence à Château-Zhentil.

Grâce à quelques meurtres et intimidations, les anciens mages alliés de Zhentar, se sont imposés comme les seuls utilisateurs de la Magie, faisant fuir les autres mages de la ville. De successeurs en successeurs, les zhentilars Bainistes "élus de Zhentar" s'imposèrent dans le Grand Conseil.

Les anciens membres de ce Conseil poursuivirent en secret de sombres études sur les liches, organisant dans des cryptes des expériences sur des corps vivants ou morts. Ils devinrent tous des liches, unis dans la mort comme ils l'étaient dans la vie.
Ce fut le temps du Fléau Nocturne, chaque nuit, les liches sortaient de leur crypte pour commettre des crimes et Château-Zhentil plongeait dans la terreur.

Protégés par leurs propres mages, prêtres et guerriers, les Seigneurs du Conseil ignoraient "Ceux qui marchaient la nuit", jusqu'au jour où l'un deux fut massacré par une de ces liches et que le trafic des caravanes diminuait considérablement. C'est à partir de là que l'armée des Zhentilars vit le jour. Afin de protéger tout le monde, elle fut indépendante des factions des marchands, et composée de spécialistes pouvant enrayer le Fléau Nocturne. Les armées privées furent restreintes à 100 gardes.

C'est de cette façon que le Conseil imposa sa milice, appuyant son contrôle et son autorité sur la ville, avec la bénédiction des citoyens. Plusieurs batailles spectaculaires explosèrent en ville (comme par hasard, les maisons des Seigneurs opposés au Zhentilars furent détruites), et les liches furent repoussées. Elles sont toujours craintes dans la cité, même si la plupart d'entre elles ont été détruites ou enfermées dans des cryptes sous-terraines secrêtes par des sorts Zhentilars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:08

Les Seigneurs Princes


Au siècle suivant, Harlshoon, un guerrier de renom, devint Premier Seigneur de Château-Zhentil, ce qui n'était pas habituel dans la mesure où il n'était ni un marchand, ni un prêtre, ni un mage mais juste un commandant des troupes armées Zhentilles. Le mage Calkontor, un des Seigneurs, ne voyait pas cette nomination d'un bon oeil.

Les fils d'Harlshoon, Amsuth et Manshoon et celui de Calkontor, Chess (appelés Seigneurs-Princes, titre donné aux successeurs qui n'étaient pas encore au pouvoir) furent envoyés, armés et leurs bourses pleines d'or, dans les Royaumes pour afffiner leur apprentissage.

Chacun d'eux avait une mission à remplir pour accroître la domination de Château-Zhentil et prouver leur aptitude à devenir de futurs Seigneurs.

Harlshoon pensait que ces missions rendraient ses fils plus forts, mais Calkontor avait d'autres raisons de voir partir les héritiers.

Trois mois après leur départ, ce dernier empoisonna le Premier Seigneur, qui le fit tomber de la plus haute tour de la cité... cet acte ne sauva pas Harlshoon mais il eut la satisfaction de voir son assassin mourir avant lui.

Une fois de plus, l'histoire se répétait, comme pour Zhentar et Elephstron, les rumeurs annoncèrent que les meurtres avaient été perpétrés par des assassins venant cette fois de Hillsfar ou de Mulmaster.

Le mage Theilon Greencloak et le prêtre Ulsan revendiquèrent les postes vacants de Seigneurs, usurpant la place des Seigneurs-Princes.

Après de longues et dangereuses aventures pendant lesquelles Azmuth devint aveugle, les fils des Seigneurs décédés, entamèrent leur retour vers Château-Zhentil. C'est dans une auberge qu'il apprirent la mort de leurs pères, et seul Manshoon devina la cruelle vérité.

Son père était mort, et pire, la place au Conseil qui lui était réservée de droit avait été arrogée par un autre.

Il persuada Chess que Theilon et Ulsan étaient responsables de la mort de leurs pères et se débarrassa de son frère handicapé.

Lorsqu'ils retournèrent à Château-Zhentil, Ulsan ordonna à ses prêtres de les assassiner, mais en vain, les proies restant intouchables.

Pourtant, Chess le contacta et négocia de lui livrer Manshoon en échange du siège de Theilon au Conseil, mais c'était sans compter sur la ruse du Mage. Ulsan ne vit pas le piège se refermer sur lui, et fut éliminé par les deux Seigneurs-Princes, aidés de Fzoul Chembryl, un prêtre de Baine dont l'ambition était sans égale et qui n'appréciait pas les politiques actuelles de son église. Chess et Manshoon accédèrent au titre de Seigneur de Château-Zhentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:09

Manshoon


Une fois installé au pouvoir, Manshoon mit en place une organisation secrête: le Zhentarim, qui soutiendrait ses idéaux à Château-Zhentil ainsi que ses ambitions de domination des Royaumes.

Fzoul chembryl fut une des premières recrues, motivé pour accroître les rangs de son église.

Sous son influence, de nombreux prêtres de Baine rejoignirent le Réseau contre la volonté du Haut Impercepteur de Baine à Mulmaster.

Manshoon se méfiait tout de même des Bainistes, leur loyauté allant vers Baine en priorité et non vers lui.

Il forma de nombreux mages zhentilars, tout en progressant lui-même dans son art, afin d'être largement supérieur à ses élèves au cas où la soif de pouvoir leur monterait à la tête.

Quelques années plus tard, ses espions le renseignèrent de la présence d'un rocher invisible volant près de la frontière ouest de Château-Zhentil. Lorsqu'il inspecta ce rocher (il espérait trouver de puissants objets magiques qui auraient pu le rendre plus fort), il rencontra Xantriph, un Beholder.

Au lieu de s'entretuer, ils conclurent un pacte, trouvant de nombreux avantages à joindre leurs forces. Manshoon proclama officiellement le rocher volant comme le Temple du Ciel, lien direct avec les Dieux.

Xantriph était associé à la Voix de Baine, dictant aux Bainistes les volontés de Manshoon. Le dieu Baine, amusé et intrigué, n'intervint pas.

Le temple volant devenait petit à petit la base des patrouilles zhentilles que Xanatriph dirigeait pour espionner les citoyens de Château-Zhentil (incluant l'Eglise de Baine et les membres du Zhentarim).

Ainsi, le Beholder informait Manshoon des éventuelles trahisons, gardant secrètes certaines informations pour ses propres plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:10

L'inquisition de Cyric


En 1358 CV (l'année des Ombres), Le dieu Ao, créateur de toutes choses, convoqua tout les dieux du panthéon pour leur faire part de sa fureur: Les Tablettes de la Destinée placées sous la garde de Heaume avaient été dérobées (volées par Baine et Myrkul). En punition, il décida de les envoyer en exil sur Féérune, privés de leurs pouvoirs, en un jour que les mortels nommeront l’Avènement, et qui verra la naissance du chaos magique.

Baine et Myrkul pensaient que ces tablettes étaient à l'origine du pouvoir d'AO et que sans elles, ils pourraient aisément prendre sa place.

Lorsque l'esprit de Baine arriva à Château-Zhentil, l'Autel Noir, temple Bainiste, fut réduit à néant. Il prit possession du corps de Trannus Kialton, ordonnant la reconstruction de son sanctuaire (les pouvoirs de dieux étant liés aux prières de leurs fidèles).

Avec le soutien de l'armée des Zhentilars, il prit d'assaut Valombre, mais son avatar fut détruit par Mystra, Minuit et Elminster. C'est dans le corps de Fzoul Chembryl (mourant) que Baine patienta en attendant de transférer son essence divine dans une forme obsidienne plus adaptée à sa forme céleste.

Baine fut tué par Torm en combat singulier près de la ville de Tantras; Myrkul et Bhaal périrent aussi pendant cette période.

L'humain Cyric accéda au rang divin, récupérant les sphères d'influence des trois divinités mortes. Il ordonna la construction de son nouveau temple à Château-Zhentil "le Cercle des Ténèbres", et y installa Maskul Mirrormane comme grand prêtre.

Tous les Bainistes ne se convertirent pas immédiatement au culte de Cyric. Certains prétendaient que Baine n'était pas mort, mais qu'il préparait son retour.

Ces prêtres furent nommés "les Bainistes Orthodoxes", "les Vrais Suivants de Baine", démontrant qu'ils pouvaient toujours accéder à leurs sorts, signe que Baine était toujours vivant et d'autres prétendaient que c'était Cyric qui leur accordait ce pouvoir.

Au bout de trois longues années, Cyric perdit patience et mit fin à sa politique de tolérance. Son pouvoir consolidé, il s'engagea dans un terrible et cruel nettoyage, ce fut le début de l'Inquisition "Mort de Baine", lancée par son agent Xeno Mirrormane, le frère de Maskul.

Xeno guida les suivants de Cyric, arpentant les rues de Château-Zhentil pour les nettoyer de toute présence bainiste. Leurs demeures furent pillées et incendiées. Tous les lieux de culte des Orthodoxes Bainistes furent détruits, même l'Autel Noir.

Xeno donna aux hérétiques deux possibilités: soit ils rejoignaient son église, soit ils s'expliquaient en personne devant Cyric de leurs refus (bien sur, ce second choix impliquait la mort du bainiste pour qu'il puisse rencontrer le Dieu des Morts).

Il prit le contrôle du "cercle des ténèbres" et se débarrassa de son frère ainé Maskul. L'Autel Noir de Cyric fut construit sur les ruines de l'ancien temple de Baine.

L'Inquisition prit fin en 1362 CV et fut déclaré "succés complet". Néanmoins, le but de celle-ci était d'éliminer toute trace du culte Bainiste, et elle n'était pas allé jusqu'à Yulash, Darkhold, Tshwave ou la Citadelle du Corbeau.

Un petit groupe du culte de Baine se réfugia dans les caves et sous-terrains de Château-Zhentil, et notamment dans le "quartier oublié" où Iyachtu Xvim avait été enfermé et après quelques années, Xvim fut accepté comme le vrai héritier du Seigneur Sombre par ces adorateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:11

Le plan de Cyric


Pendant les six années qui suivirent, la ville de Château-Zhentil augmenta sa domination sur les Royaumes, et même si les temples de nombreux dieux s'installèrent dans la cité, le culte Cyric était largement dominant.

L'impressionnante progression de la croyance envers Cyric força le Haut Impercepteur de Baine à se mettre à l'écart, et à se cacher à Mulmaster.

Durant cette période de consolidation, les forces du Réseau Noir, guidées par le mage Manshoon, réalisèrent que Cyric n'était pas Baine. Baine était expérimenté, rusé et patient, Cyric, lui, était un imbécile, un dieu prétentieux qui conservait toujours ses objectifs d'humain.

Manshoon, commençait doucement à déplacer le quartier général du Zhentarim hors de Château-Zhentil. Pendant plus de six mois, des vivres et d'autres ressources financières furent secrètement entassées dans les nouveaux quartiers de la Citadelle du Corbeau.

Le seigneur Chess était trop stupide pour s'apercevoir de la manipulation, Xeno Mirrormane était trop préoccupé avec les problèmes de hiérarchie dans le culte et Cyric, dans son arrogance, ne pensait pas que Manshoon pouvait le trahir. Fzoul Chembryl savait exactement ce qu'il se passait, mais il garda le silence.

Le Zhentarim fut prêt en 1366 CV, il avait fallu six mois pour réunir toutes les ressources nécessaires pour agir, et personne ne s'en était aperçu.

Les inquisiteurs de Cyric, en 1368 CV, continuèrent leur "nettoyage" des zhentilars sur Yulash, Darkhold, teshwave et la Citadelle du Corbeau.

Mais Cyric voulait encore plus de fidèles et assoiffé de pouvoir il mit en place un plan en trois étapes:

En premier lieu, il décida de créer le Cyrinishad, un livre qui raconterait la "véritable histoire" (dans l'esprit de Cyric) de "l'unique dieu des royaumes". Cet ouvrage serait envouté et quiconque (même un dieu) lirait ses pages ou écouterait deviendrait un fidèle du Soleil Noir, croyant que Cyric est le seul dieu du Panthéon. Cependant, il lui fallait trouver le scribe qui pourrait mettre sur un papier les mots ensorcellés. Beaucoup essayèrent de rediger le volume et furent tués par Cyric après leur échec. Trois cent quatre-vingt dix sept versions furent créées avant que Cyric soit satisfait.

Enfin, Rinda, une jeune scribe écrivit la version enchantée du Cyrinishad, après que son père fut torturé à mort après la rédaction d'une version ratée du livre.

En deuxième temps, il demanda à Gond, le Dieu des inventions, de construire dans chaque ville où il y avait une trace de présence Zhentarim, un clocher qui tuerait quiconque qui prononcerait un mot contre Cyric.

Mais Mystra, Déesse de la magie, empêcha la réalisation de ces édifices.

Et enfin, la troisième étape fut d'organiser une attaque de géants des glaces, gnolls et autres humanoîdes contre Château-Zhentil, Cyric interviendrait au dernier moment pour sauver la ville et gagnerait la gratitude et la soumission des citoyens.

Malheureusement pour Cyric, ses trois projets furent anéantis.

Les pouvoirs du Cyrinishad ont été testés sur Fzoul Chembryl, mais le dieu Mask a pris son apparence à ce moment-là et lut le livre à sa place. Le tome réussi à envoyer sa toile de mensonges sur la conscience de son lecteur et Mask ne réussit à s'échapper de cette domination complète qu'en renonçant à une partie de ces pouvoirs divins. Et lorsque le Cyrinishad devait être lu au peuple de Château Zhentil pour le convertir, Fzoul (le véritable) lu à la place un texte blasphématoire, "La véritable vie de Cyric" qui rebutait le dogme de Cyric et qui expliquait comment il allait tromper les citoyens zhentilars.

Le Seigneur Chess périt à EauProfonde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:11

La destruction de Chateau Zhentil


Xeno Mirromane, grand prêtre de Cyric, affronta Fzoul après sa lecture, mais le mal était fait, l'Autel Noir fut immédiatement frappé par le feu divin de Mask.

Les flammes dévorèrent Xeno Mirromane.

Cyric ne put qu'observer la perte continuelle de ses fidèles qui l'abandonnaient.

En 1368 CV, les armées qu'il avait envoyé sur Château-Zhentil détruisirent une grande partie de la cité (tout le nord ainsi que les ponts de la cité). La partie sud du Château-Zhentil survécu au désastre.

Cyric n'était plus en position d'aider la ville et son clergé avait été presque disparu, les zhentilars reconsidérènt la situation.

Ils étaient attaqués par des dragons, des géants, et une armée d'humanoïdes envoyés par Cyric lui-même, qui restait introuvable.

Beaucoup d'entre eux prirent la fuite, devenant de redoutables brigands dans la région de la Mer de Lune.

Ces déserteurs massacrèrent tous les prêtres de Cyric ou de Baine qu'ils croisaient, devenant des fidèles de Tempus et de Torm.

Au bout de quatre mois de sièges, les attaquants retournèrent dans leurs régions, laissant juste une petite portion murée au sud de la ville rescapée.

Chauntéa, la Mère de la Terre, déclara que les orphelins de Château-Zhentil étaient le symbole d'une vie nouvelle et seraient ses suivants. Elle sauva chacun des enfants orphelins et les transporta magiquement dans des villes des Royaumes, les nommant druides de son clergé.

La mortalité de la ville fut de 42 000 morts, soit la moitié de la population au moment où l'assaut débuta. La section sud de la cité comprend à ce jour 17 000 personnes, les autres (estimés à 2 500) continuent à demeurer dans les ruines de la partie nord de Château-Zhentil.

Lorsque la ville de Château-Zhentil fut détruite, Iyachtu Xvim fut libéré de sa prison, et une nouvelle église fut formée, dirigée par Fzoul Chembryl. Pendant trois années, l'église prit de l'ampleur afin de prendre le controle du Seigneur Cyric.

Mais, par une nuit de l'année 1372 CV, tous les prêtres de Xvim reçurent une vision de leur dieu, se déchirant en deux, laissant place à un guerrier colossal entouré de flammes vertes. Baine était de retour. Il réclama ses sphères d'influence: querelle, haine, tyrannie et peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:13

La reconstruction


Château-Zhentil (14.658 habitants en 1372 CV) est la première cité humaine digne de ce nom à être construite sur la côte nord de la Mer de Lune, Château-Zhentil fut toujours riche grâce aux mines situées un peu plus au Nord, où des minerais et des gemmes y sont extraits en abondanc . Situé précisément dans la pointe nord-ouest de la Mer de Lune, elle fut pendant un temps une métropole fortifiée abritant près de 57.000 personnes. Cela était (et le reste encore aujourd'hui ) un des ports maritimes principaux.

A son apogée, Chateau-Zhentil était une imposante masse de batiments de pierre atteignant en moyenne les six étages de hauteur et s'étalant de part et d'autre de la rivière Tesh. La partie Nord fut détruite en 1368 CV, ainsi que les deux ponts reliant les deux parties de la ville. Les survivants se réfugièrent eux-même dans la partie Sud de la ville, qui avait ses propres fortifications. Les zhents ont depuis ( en 4 ans ) reconstruit les deux ponts et ont réparé les batiments maritimes de la partie Nord. Cette zone porturaire est maintenant isolée par une muraille des ruines environnantes et les Zhents s'occupent maintenant de réparer la grande muraille entourant la partie Nord en ruine, en prévision de la reconstruire dans un proche avenir.





En d'autres termes, Château-Zhentil est comme il l'a toujours été: des recruteurs parcourent encore les rues à la nuit tombée, à la recherche de civils peu méfiants pour les enrôler de force dans les rangs de l'Armée Zhent ( ou dans le cas d'individus faisant de la résistance, de les vendre comme esclaves avec un bénéfice particulièrement intéressant ). Les visiteurs peuvent s'attendre à être arrêtés et questionnés sur leur commerce ou leur motif de visite à n'importe quel moment de la journée.

Les divinités maléfiques, et particulièrement Baine, sont vénérés à Château-Zhentil.
Les adorateurs de Cyric, cependant, ne sont vraiment plus les bienvenus. Après le retour de Baine, chaque partisan de Cyric s'est vu une chance ( et une seule ) offerte de se convertir à Baine. Ceux qui ont hésité ou refusé se sont vus immédiatement sacrifiés sur des autels dédiés à Baine. De nombreux prêtres et partisans de Cyric échappèrent au carnage et fuyèrent en Amn ( et certains rejoignirent la capitale , Athkatla ).
Prier des divinités bonnes n'est pas défendu, mais est fortement déconseillé ( un accident est si vite arrivé ... )

Maintenant plus que jamais, Château-Zhentil est sous l'emprise de la poigne de fer du Zhentarim. Le Réseau Noir a survécu à la destruction partielle de sa capitale avec extrêmement peu de dommages, car ses dirigeants, ses agents importants, ses trésors et ses secrets se trouvaient principalement répartis entre la Citadelle du Corbeau et la Forteresse Noire, les deux autres bases principales de l'organisation, situées plus à l'Ouest.

Avec la chute des seigneurs de Château-Zhentil, le Zhentarim dirige maintenant ouvertement la cité. Fzoul Chembryl, dirigeant du Zhentarim et Haut-Prêtre du Temple de Baine, se proclama lui-même comme "Tyran" de la ville , après la mort du Seigneur Orgauth, le dernier seigneur de Château-Zhentil.

Fzoul garde cependant à l'esprit que Château-Zhentil n'est qu'une des bases du Zhentarim, et il administre plutôt la cité comme une gigantesque armurerie et point de ravitaillement pour le Zhentarim. La ville a une garnison d'infanterie d'environ 2.000 hommes et sert de base principale pour la Marine Zhent ( actuellement neuf gros vaisseaux, avec plusieurs en construction ).

L'actuelle chatelaine et championne de Château-Zhentil, Scylla Sombrespoir, commande à la totalité des forces militaires de la cité. Elle supervise également la protection des intérêts du Zhentarim au sein de la cité et les conquêtes dans les régions avoisinantes de "Teshwave", Voonlar, et Yûlash, permettant ainsi au Seigneur Fzoul de tourner son attention vers de plus grands projets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:14

Le Zhentarim


Le Zhentarim, aussi connu sous le nom de "Réseau Noir", est une organisation maléfique cherchant à dominer les terres allant de la Mer de Lune jusqu'au Nord de la Côte des Epées. Originellement une société secrète, le Zhentarim a opéré librement dans la région de la Mer de Lune, et particulièrement à partir de leur (premier) Quartier Général, Château-Zhentil.

Les gens qui vivent près des forteresses du Zhentarim (La Citadelle du Corbeau et la Forteresse Noire principalement) ont pris l'habitude de voir passer des caravanes avec son symbole, mais ils vivent dans la crainte de voir un jour des armées marchant sous une telle bannière.



Alors que la plupart des membres du Zhentarim ne sont rien d'autre que des marchands opportunistes, certains ne sont aucunement gênés d'accomplir des actes illégaux tels qu'attaquer des caravanes rivales, extorquer de la nourriture aux villages environnants, ou des crimes bien plus graves tels que provoquer des incendies ou perpétrer des meurtres.

Le Zhentarim agit plus généralement de la manière suivante : il engage des bandits et truands de toutes sortes pour attaquer les caravanes et les villes adverses, ou achètent les services de mages pour que ceux-ci invoquent des monstres ou enragent ceux existant déjà dans la région contre leurs rivaux commerciaux.

Récemment l'organisation a commencé à envoyer plusieurs de ses anciens membres dans les Marches d'Argent, où ces derniers achètent des terres et deviennent de paisibles fermiers ou propriétaires terriens en amenant leur famille. Une fois installés, ils attendent patiemment leur heure jusqu'à ce qu'ils soient de nouveau demandés.

Les agents du Zhentarim sont très bien équipés avec des objets magiques "communs" et mineurs. Au sein de l'organisation, les objets de qualité de maître (objets qui sont indispensables à la création d'objets magiques) sont monnaie courante et les agents non-jeteurs de sorts commencent habituellement leur carrière avec au moins une potion magique d'un type quelconque (en général déterminée en fonction de la première mission à laquelle l'agent est affecté). Les mages en bonne relation avec le Zhentarim (comprendre par là, ceux qui ont déjà rendu service à l'organisation) et les agents qui sont eux-mêmes jeteurs de sorts se voient gracieusement offrir deux parchemins contenant chacun un sort pouvant être lancé avec le niveau actuel du jeteur de sorts. A chaque niveau gagné, on offre à nouveau au jeteur de sorts deux parchemins contenant chacun un nouveau sort. Il est évident que la plupart des mages s'empressent d'utiliser ces parchemins pour recopier les sorts dans leur grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slitman

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   Ven 24 Nov - 22:16

(Je sais pas si je poste au bon endroit ou si cela servira, mais on on ne sais jamais) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zhentarim : Chroniques du réseau noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zhentarim : Chroniques du réseau noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques d'un eldar noir (2000 pts) [genèse de listes, résumés de parties, ...]
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» armée 1500pts elfes noir vs elfes sylvains
» Le Silure, Chevalier Noir
» [ Résolu] Mon lapin n'émet aucun réseau wifi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques de Polaris :: Aide de jeu :: Vrac-
Sauter vers: